Changer de nom au travail… c’est compliqué ?

Plongée dans une tracasserie administrative magistrale : mariage ou autre changement d’état civil.

Dans l’absolu, l’impact d’un tel événement sur le cours de son activité professionnelle devrait être limité à un sympathique petit-déjeuner entre collègues et quelques semaines de congés en plus. C’est sans compter sur le casse-tête informatique du

changement de nom…

En gros, 3 options :

  • Garder son nom de naissance
  • Accoler son nom de naissance et son nom de mariage
  • Switcher pour son nom de mariage

J’ai choisi l’option 1. C’est mon affaire. Ça ne devrait poser de problème à quiconque, n’est-ce pas ? Au contraire même : ce choix est totalement transparent pour mes collègues.

C’est sans compter sur l’obligation faite à tout salarié de déclarer les changements d’état civil à son employeur… En outre, « dans le civil » j’ai décidé d’adopter mon nom de mariage.

Au début, tout allait bien… J’ai juste informé les RH et le CE du changement de statut, il suffisait de rappeler l’un – ou l’autre – de « mes » noms pour récupérer mon salaire, mes chèques vacances et le cadeau de Noël des enfants. Et l’immense liberté de divorcer en toute discrétion. RAS.

Mais… je viens de changer de site ! Je ne saisirai sans doute jamais l’ampleur réelle des difficultés paperassières liées à une mutation interne – l’intérêt non plus – mais la seule évocation de ce que j’ai à subir me fait déjà frémir…

En résumé et schématiquement.

Rédaction du contrat de travail : la secrétaire des ressources humaines me contacte pour me demander clarification sur mon (mes) nom(s).

Je n’ai manifestement pas réussi à me faire comprendre puisque, en arrivant, j’étais enregistrée – partout et contre mon gré – à mon nom de MARIAGE !

Alors, on est censé t’appeler comment finalement ? Tu dis t’appeler NAISSANCE mais dans le système, on te trouve seulement à MARIAGE…

Merde.

Voilà le début d’un imbroglio bureaucratique comme seules savent les générer les grandes organisations…

La secrétaire RH elle-même m’a souhaité bon courage avant de s’éclipser me laissant toute autonomie pour réparer sa connerie. Après tout, c’est moi qui assume le nom que je choisis d’utiliser… ou pas :-/

Selon eux, c’est quasiment impossible… ça n’a jamais été fait… ça va me prendre des mois… c’est hyper compliqué… vaudrait mieux laisser tomber d’ailleurs…

N’empêche, je me lance : mail au service RH, qui me renvoie vers les services IT. Réponse de mise en attente : ce sont les RH centraux qui gèrent cette donnée.

Nouvelle demande à leur encontre. Réponse personnalisée :

Je vous informe de la prise en charge de votre demande. Etant en clôture de paie, la mise à jour de l’outil RH ne peut être effectuée dans l’immédiat. Elle sera faite dès réouverture de la paie.

Entre-temps, relance quotidienne automatique du service IT.

Relance manuelle de ma part vers les RH centraux (j’ai choppé un mail et je ne suis donc pas obligée d’utiliser le formulaire-poubelle) :

C’est QUAND la réouverture de la paie ? Je veux une date !

En attendant et dans ma nouvelle structure, je me fais connaitre avec MARIAGE. Si bien que je me vois vaguement contrainte d’accoler les 2 et de me retrouver avec un nom rallonge : NAISSANCE-MARIAGE qui sonne comme une mise en demeure de ma liberté de choix. Merci l’administration !

Finalement, vendredi 29 avril : je reçois une confirmation de modification => prise en compte prévue pour le 1er mai.

Miracle ! Lundi 2 mai au matin, j’arrive à mon bureau et TOUS les outils ont intégrés mon nouveau nom. Enfin… le nom que je me suis vue contrainte d’adopter mais qui me permettra d’être (re)connue partout…

Conclusion : c’était pas si difficile, finalement ! Heureusement que les RH n’ont rien de plus difficile à gérer que ça :-/

Publicités

2 réflexions sur “Changer de nom au travail… c’est compliqué ?

  1. La même chose est arrivée à une collègue. Elle a déclaré son mariage (pour avoir une semaine de congés et pour une histoire de mutuelle), et bim, elle a changé de nom dans l’annuaire. Et quand elle a protesté, c’est elle qui s’est fait engueuler parce qu’elle était pénible et qu’elle ne voulait pas faire « comme tout le monde ». Résultat, comme toi, nom composé… C’est curieux comme l’informatique pose problème dans un sens mais pas dans l’autre. Évidemment, son mari (un collègue aussi), personne ne le dérange, il a un vrai métier, lui !
    Pfff, vaut mieux pas se marier.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s