L’émiettement du travail

« Non, c’est pas moi qui l’envoie. Le formulaire, je le remplis. Après, c’est Machine qui l’envoie. »

WTF ??? Incrédule.

Que Machine soit en arrêt maladie ou congés et le formulaire restera sur le bureau pendant la prochaine quinzaine. Véridique et maintes fois répété.

« Mon travail s’arrête là. Demande à Untel. » Et encore, si j’ai un nom, je suis contente… Parfois, le reste à faire se délite dans le no man’s land de l’organisation matricielle.

Le mec qui m’a filé mon écran ne veut pas venir l’installer. C’est pas son job.

« Faut contacter les services généraux. »

Et pour passer une commande à quelques dollars, je dois passer par 6 (6 !) personnes différentes.

On atteint un niveau d’absurdité impitoyable. Chaque micro tâche est remplie par une personne et sa /son voisin.e refuse d’y toucher. Pas les droits, pas les compétences, pas l’envie.

Mes interlocuteurs/trices ne savent pas au juste à quoi servent leur intervention. Ils ont l’habitude de réceptionner une demande au format XXX avec une date au format DD/MM/YYYY et de la pousser chez le fournisseur. Qui a émis la demande ? Comment le projet se construit ? Quelle en est la finalité ? Qu’importe… Après eux, le déluge !

 

Je travaille dans la même boite depuis 5 ans. J’ai occupé des postes passablement exposés donc j’ai rencontré beaucoup de monde.

Avec mon récent changement, je touche un tout autre domaine: je m’occupais des livraisons software sur des produits de sécurité, je suis maintenant en charge de la mise en production de cartes électroniques. Cela n’a rien avoir sauf que nous avons les mêmes clients et je ne cesse de m’étonner qu’il n’y ait AUCUNE intersection entre les organisations, y compris le chef de projet… Comment est-on supposé trouver une synergie dans ce contexte ?

Il m’aura fallu 2 mois pour découvrir que les produits que je pilote sont utilisés en condition « réelles » à 50 mètres de mon bureau, une porte badgée nous sépare. Personne n’a jugé utile de me les montrer en fonctionnement : ce n’est pas le même service, on n’a pas le temps, pas les accès… et puis, après tout, à quoi ça sert ?

Pas étonnant que le travail se désincarne : celui qui a rempli mon formulaire du début ne sait pas et ne VEUT pas savoir pourquoi j’en ai besoin et encore moins à quoi il va servir. Il se fiche de l’urgence ou du contexte. C’est pas son job. C’est navrant. Pour lui bien plus que pour moi…

La taylorisation poussée à l’extrême, le lean management et toutes ces théorisations merdiques des méthodes de travail ont juste retiré toute la substance du sentiment d’utilité qu’on devrait tirer de nos journées de labeur.

Je veux savoir pourquoi je me lève le matin. Mener mes actions de bout en bout. Affermir mon autonomie. Voire monter ma boite. Comment peut-on imaginer nous rendre heureux en remplissant des formulaires ineptes ?

Publicités

2 réflexions sur “L’émiettement du travail

  1. Tu as mis le doigt dessus… C’est déjà pénible quand on travaille dans une organisation aussi fragmentée (plus aucune vision d’ensemble, ton quotidien n’a aucun sens, et bien sûr personne ne t’explique rien puisque tout le monde l’a intégré) mais c’est encore pire quand tu as affaire à ça en tant que client 😀 J’ai eu une expérience de ce type avec Bouygues Telecom en fin d’année dernière. Si tu ne rentres pas dans le process par le bon point d’entrée, plus personne ne peux t’aider – même quand les gens sont de bonne volonté, ils sont cadenassés. Je suppose que l’objectif de ce type d’organisation est de pouvoir individualiser la mesure de la performance, mais le productivité globale prend une sacré claque. L’occasion de revoir l’épisode de la « maison qui rend fou » dans « Les 12 travaux d’Astérix »pour se détendre un peu…

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s