T’es complètement nulle, ma pauv’ fille !

Aujourd’hui, j’avais prévu de poster un billet optimiste, un rien utopiste mais résolument positif.

Je ne vais pas pouvoir.

Pourtant, le billet est dans mes brouillons. Bien avancé déjà.

Mais s’il peut y avoir du beau et du bon dans l’entreprise, il y a aussi beaucoup de cruauté. Et les bons moments ont pour moi beaucoup de mal à contrebalancer les mauvais.

J’ai donc commencé sur un tout nouveau poste il y a 2 mois. Un peu plus maintenant. La prise en main est complexe. Non pas par la technique : les sujets à régler sont généralement simples. Mais par le nombre d’interlocuteurs. On marche un peu sur la tête d’ailleurs.

De ce fait, j’ai rencontré une bonne cinquantaine de personnes avec lesquelles je suis censée travailler en bonne intelligence.

On m’avait prévenu.e : « Il va falloir asseoir ta légitimité ». Je ne m’étais pas trop méfiée. Je suis dans la maison depuis 5 ans et j’ai tenu des postes difficiles :
animé des réunions clients houleuses – seul.e face à 4 types mécontents et aucun pouvoir de décision, entre autres -,
annoncé des (énormes !) retards,
ménagé pléthores de susceptibilités,
déjoué les grimaces de bien des vieux singes…

Et pourtant, la quasi-totalité de mes nouveaux interlocuteurs m’a fait comprendre que tout ça, c’était du pipi de chat. Que leur boulot à eux – le mien maintenant – c’était vraiment le niveau au-dessus !

Mais aucun jusque-là n’avait osé me signifier que je n’y arriverais pas…

Voilà, on est mardi matin : j’ai demandé une tâche au responsable de service lambda. Cela fait un mois que ça se prépare mais malgré tout, il y a un souci : il manque un entrant, c’est bloquant.

Forcément, je m’interroge : des entrants, il en manquait plusieurs. On les a traité un par un pour que, ce mardi-là, on n’ait pas de problème !

J’appelle le grouillot + [autrement appelé petit chef, ou minuscule chef, au choix du lecteur] qui est mon interlocuteur sur le sujet. Il refuse ostensiblement de me parler, me raccroche quasiment au nez en disant qu’il va régler ça avec mon homologue – masculin, plus expérimenté.

Il planifie un point en dehors de mes horaires de travail. Je suis contrainte de refuser. Mon homologue répond à ses requêtes, clarifie le point et débloque la situation. [Il n’aurait pas dû me couper l’herbe sous le pied, certes, mais ce n’est pas mon sujet aujourd’hui.]

Verdict : mes actions ne sont pas en cause.

N’empêche, je me pointe auprès du responsable de service lambda – chef de grouillot +. Et là, malgré tout, la réception est grandiose – et avec le sourire :

1/ On ne me voit jamais dans le service, c’est pas comme ça que je vais apprendre (pas faux jusque-là)

2/ De toute façon, quand il a vu le mail que j’ai envoyé, il s’est dit – je cite : « Oh la la, c’est pas gagné ! »

Je précise qu’on n’est pas dans une cour de récré, que nous travaillons dans la même entreprise et avons donc une finalité commune : la satisfaction du client, non la libération des animosités personnelles.

Le jour suivant, même si beaucoup d’amertume coulait encore dans mes veines. Je me suis pointée de bonne heure dans le service lambda, pour contrer le point 1 sur lequel je reconnais avoir mes torts.

Eh bien le responsable de service m’a virée manu militari au prétexte que je dérangeais ses équipes !

Les injonctions contradictoires, c’est bien : je ne sais plus du tout ce que je dois faire…

ah si, trouver un moyen de ne plus avoir à y retourner !!!

Publicités

2 réflexions sur “T’es complètement nulle, ma pauv’ fille !

  1. Ils sont minables ces gens… Désolée de faire dans le cliché-l’oréal, mais tu vaux tellement mieux que ça !
    Tu racontes ces mesquineries comme personne, j’ai l’impression d’y être 😦 Si tu ne te reconvertis pas en romancière, je te conseille l’anthropologie 😉

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s