Celui qui chante… faux

A l’occasion de plusieurs mini-événements dans le cadre de mon entreprise – et en particulier pour la fête de la musique, le CE a dévoilé en juin son groupe de musique flambant neuf ! Quelques cordes, un piano, une batterie et même des cuivres. Mais surtout, surtout, un chanteur.

Il y met du cœur. La sélection, assez rock, me plait beaucoup. Concerts en plein air. Spectateurs captifs. L’ambiance ne décolle pas tellement mais j’admire l’implication et la motivation de toute l’équipe.

Il faut dire que ce type qui gesticule en braillant en anglais – perso, je ne le connais pas- est susceptible de croiser n’importe lequel d’entre nous en réunion, de devoir rendre des comptes à untel, de se faire houspiller par un autre…

Ben non, j’ai pas eu le temps, je chantais…

Et – cerise sur le gâteau – il chante faux. Je l’entends en ce moment même, depuis la cour, par la fenêtre ouverte. Je confirme, il chante faux.

Et le public sourit, dodeline de la tête, reste attentif, apprécie. Finalement, c’est un bon moment. Un de ces moments qui font lien. Qui me font dire qu’être salarié a bien d’autres avantages que la prétendue « sécurité ».

Malgré la qualité discutable de sa prestation, on se rassemble autour de lui et de ce moment qu’il nous donne. Un break radieux dans la routine quotidienne. Il est prêt à se faire vanner pendant les 6 prochains mois pour nous offrir ça.

Alors, ce matin, je lui dis merci.

Publicités

2 réflexions sur “Celui qui chante… faux

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s