Les informations à ne pas oublier dans son message d’absence

Voilà que enfin, les vacances qui pointent le bout de leur nez…

Semaine de pont : tu poses 3 jours et tu as ta semaine !

Du coup, on n’est pas très nombreux dans les couloirs depuis la semaine du 14 juillet… et c’est le tsunami des messages d’absence.

Dans ma boite, on fait dans le laconique :

Out of office until XXX, please contact Duchemin in case of emergency.

Sinon, il y en a qui oublient leur message d’absence : de le mettre ou de l’enlever. Tu cherches untel qui est parti depuis 2 semaines ou alors tu reçois une réponse automatique de Machine avec qui tu viens de faire une réunion…

D’autres annoncent leur retour un jour plus tard que prévu histoire de se donner le temps de dépiler les mails (et de boire des cafés).

Certains osent des blagues ou des photos, des dessins humoristiques parait-il mais là où je bosse, tu peux glander mais surtout pas rigoler… alors je n’ai pas d’exemple à partager :-/

Bref, tous les styles ont leurs adeptes. La vraie question qui se pose, c’est :

Vers qui transférer tes emmerdes ?

Il est généralement facile de trouver un candidat qui – content ou pas – pourra de toute façon temporiser ou faire l’autruche ou l’innocent ou filtrer automatiquement vers la corbeille…

Généralement, tu refiles le bébé à ton/ta responsable. S’il est compétent et / ou au fait du quotidien de ses équipes, il saura gérer. Parfois, un alter ego sera tout désigné.

C’est la théorie… parce que tu ne pars généralement pas en vacances au milieu du mois d’octobre et ton/ta potentiel.le remplaçant.e est peut-être aussi en vacances. Ou bien le/la candidat.e naturel.le ne pipe rien à ce que tu fais et il vaut mieux éviter qu’il/elle y mette son nez !

Le message d’absence est ainsi, au jeu des chaises musicales, l’occasion d’une gratification tacite : qui ton chef va-t-il mettre comme contact dans le sien ? Oui, parce que son chef à lui est vraisemblablement « trop » occupé !

Qui, dans ton équipe, te fera confiance pour déléguer les urgences ? Qui te pensera capable d’assumer ses responsabilités sans craindre de te voir empiéter sur ses plates-bandes ?

Oui, parfois, certains préfèrent garder leurs sujets pour eux… soit qu’ils ne sont pas fiers de la qualité de leur boulot ? soit qu’ils se sentent menacé par tes dents trop acérées ?!?

C’est un bon test. Et c’est souvent sans conséquence : peu de sujets ne souffrent finalement la quinzaine de retard que tes congés imposent.

A l’inverse, c’est un constat vexant de voir que ton collègue avec lequel tu es censé.e faire équipe et partager la quasi-totalité des sujets a préféré ne donner aucun contact plutôt que de mentionner ton nom…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s